Eva Wittocx, 2001

Chez Leblanc la lumière est nécessaire pour découvrir l’œuvre, sa présence n’est que structurante. La réfraction, la vibration, l’action de l’ombre et le clair-obscur naissent d’après la position du spectateur devant les toiles. …Leblanc donne à ses toiles, après les avoir travaillées avec du fil ou des torsions, un ton monochrome, généralement blanc ou noir.…Peindre au moyen de la lumière, sans pigment, voilà ce qu’il fait. Lorsque le spectateur se trouve devant la toile, elle vibre, comme s’il l’activait lui-même. L’action de l’ombre et les torsions des fils confèrent une valeur tactile à la toile, montrent la matérialité de l’œuvre.



N° C.R. 929, Twisted Strings, 1971, 65x81 cm

TOP